• Julie Lampron Désaulniers

Bye bye 2020



Un simple titre qui résume bien mes 31 décembre depuis mon enfance. Cette émission de fin d’année tant adorée des québécois(es). Disons que cette année, ce ne sont pas les sujets qui vont manquer! Bien emmitouflés dans nos pyjamas de Noël, un café à la main (pour ne pas dormir avant les douze coups de minuit), c’est ainsi que moi et chéri finirons 2020, enfin!


Remontons à novembre 2019. J’ai une discussion avec ma maman pour voir si nous recevons au jour de l’an. Elle me dit que je suis fatiguée (ma petite dernière ayant commencée à faire ses nuits seulement vers trois ans, et encore...! ) et que de recevoir est beaucoup d’organisation. Comme c’était notre deuxième année dans notre nouvelle maison, j’avais envie de recevoir et une petite voix intérieure me disait que je devais le faire.


Ce fut une soirée mémorable et nous avons eu beaucoup de plaisir. Ce fut aussi le dernier temps des fêtes de mon oncle. En février, nous apprenions qu’il avait un cancer, puis il nous quitta le 25 mai dernier, jour de ma fête. Même si le temps des fêtes avait été ‘’normal’’ cette année, un gros morceau de notre famille nous manquera. Nous ne pourrons plus nous régaler de ses pâtés à la viande et de son gâteau au café, recettes venant de ma mamie, elle qui fait aussi partie des étoiles depuis dix ans. J’ai bien fait d’écouter ma petite voix intérieure. Quand je regarde dans le coin de ma salle à manger, je le vois encore jouer de sa guitare, comme il aimait tant le faire lors de nos partys. Ce Noël, ce sera dans la simplicité, tout en gardant la magie pour nos deux filles, que nous célèbrerons.


2020 nous aura apporté son lot de défis et d’émotions. Le confinement, l’école à la maison, un été chaud avec un peu plus de liberté, puis un automne qui nous dit: retour à la case départ. Les soupers au resto avec mes amies me manquent. Une soirée à placoter autour d’un verre de vin et d’un bon repas, à se raconter nos anecdotes de la vie quotidienne et les bons (et mauvais) coups de notre progéniture.

Malgré tout cela, j’ai la chance de pouvoir continuer à travailler. Sara, Léo mes ‘’boss’’ et bien sûr, amies, ainsi qu’Anne-Lau, je suis heureuse de vous retrouver le lundi matin à chaque semaine, on a toujours bien du plaisir à se raconter nos péripéties!


Je vous souhaite à tous un très doux temps des fêtes, de beaux moments en famille et surtout, la santé. Pour 2021, j’ai bon espoir que l’on puisse retrouver un semblant de vie normale, et qu’on voit enfin la lumière au bout du tunnel, ou devrais-je dire, au bout de l’arc-en-ciel!



Julie

227 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout